Wednesday, July 22, 2009

Monday, June 29, 2009

Wednesday, June 3, 2009

Tuesday, May 26, 2009

SILVAIN VANOT - LES INROCKUPTIBLES


LES CLOCHES DE L'AMOUR
"Septembre verra le grand retour au disque du Français: d'ici là, ces Cloches étincelantes réveilleront en nous toute l'affection qu'on lui porte"

Monday, May 4, 2009

LECUBE - FIRST ALBUM RELEASE


FROM HERE TO NOW - ALBUM RELEASED ON JULY 13th

Between 2006 and 2007 LECUBE released two 7 singles ‘’Shoot The Nanny and ‘’Lady Pornograph. Those tracks are now brought together with additonal songs as an album 'From Here To Now', to be released on Megaphone Music on July 13th

Julien 'LECUBE’ Barbagallo was born to Sicilian immigrant parents in the pastoral landscape of Tarn in Frances South-West, where he still lives.

His first EP 'My Bungalow' marked the beginning of his solo project, LECUBE, and lent him mythical status via the only French magazine which got hold of it, Magic.

With a simple 8-track machine and a few intimate songs, he began  telling the stories he held close to his chest, a fragile combination of glances and breathes, collected randomly on local buses and unmade beds.

He took his songs on stage with a band for a year, playing the 20 or so venues that used to be the pride of Greater Toulouse, before the chemical plant blast put the city back to sleep.

Julien also became a full-time member of bands who were 'signed' and so playing further afield...Paul Stuart & the Sweet Powerpack (keyboards) and Hyperclean (drums), keeping his own material for an album collaboration with  Laure Briard.

In the spring of 2004 he began to record new material, on his friend Benjamins staircase, a collection of songs which were to become 'From Here To Now', stories where women hed love to love meet men hed love to be, and vice versa.

These recordings remained on the stairs until Julien played a local party where he met Stephane Bismuth, Megaphone Music, who convinced him to release his new songs initially as a series of 7". Those tracks drew comparisons to amongst others, The Monochrome Set, Neutral Milk Hotel, Bob Dylan, Syd Barrett, The Byrds, Elliott Smith, Howe Gelb and a  dodgy Stephen Malkmus!

Julien has already returned to rummaging around suburban dustbins, trailing through Tarnish countryside woods and adolescent bedrooms, gathering new sensations and stories to sing about.

These balmy tunes.....should come with free palm tree, with their wistful guitars and quivering harmonica. The Big Issue

Surprisingly good and scarily addictive..  Sounds XP

a simple yet warm handful of acoustic tracks showcasing Barbagallo's plaintive vocal that is a true delight.  Flux

PRESS CONTACT : stone@stoneimmaculate.co.uk

----------------------------------------------------------------------------------

En 2006 et 2007, LECUBE avait sorti deux 45 Tours, «N°1» (Shoot the Nanny) et «N°2» (Lady Pornograph). Ces titres sont maintenant réunis avec de nouvelles chansons — dont le 45 Tours à venir, «N°3» (Your Love Is Old-fashioned) — en un Album, «From Here To Now», à paraître sur le label Mégaphone le 7 Septembre.


Julien ‘LECUBE’ Barbagallo a grandi dans les paysages agrestes du Tarn où il vit toujours. Dans l’escalier de son ami Benjamin, armé d’un simple magnétophone 8 pistes et de quelques chansons intimistes, il commence à raconter les histoires qui lui tiennent à coeur. LECUBE chante les hommes qu'il aimerait être et les femmes qu'il aimerait aimer. Il chante aussi l'inverse. Et des histoires qu'il glane ou imagine au hasard des lits défaits, des chambres de jeunes anxieux et des sentiers odorants des sous-bois de sa campagne tarnaise.


Ses enregistrements restèrent dans cet escalier jusqu’à ce que Julien joue à une soirée de bienfaisance toulousaine où il rencontre Stéphane Bismuth du label Mégaphone, qui le convainc de sortir ses premieres chansons en suite de 45 Tours. Ces 2 disques parus outre-Manche lui valurent des comparaisons aux Monochrome Set, Neutral Milk Hotel, à Bob Dylan, Syd Barrett, Elliott Smith, Howe Gelb et à un «Stephen Malkmus roublard» !


Julien enregistre alors son 45 Tours «N°3» (Your Love Is Old-fashioned) au Pays de Galles avec Richard Formby aux manettes (The Jazz Butcher, Spacemen 3, Herman Düne).


Julien a par ailleurs pris part à quelques aventures musicales collectives remarquées.

On le retrouve à la batterie quelques saisons avec Hyperclean avant de rejoindre Axe Riverboy & Tahiti 80 sur de longues tournées. Julien tient également les baguettes du groupe progressif Aquaserge, signé sur le label américain Manimal Vinyl, et qu’on a vu récemment sur scène derrière Bertrand Burgalat.


«Oh la belle chanson ! Qu’elle est gracieuse dans son apparent débraillé. Suivons ce garçon, dont un album est annoncé» - F. Gorin, Télérama

«Une éblouissante chanson, mini-symphonie ô combien prometteuse» - Magic

«Le romantique tarnais qui dit son amour des B majeurs des sixties (Beach Boys, Badfinger, Beatles qu’il reprend)» - JD Beauvallet, Les Inrockuptibles

«Ces doux airs devraient nous parvenir avec un palmier gratuit» - The Big Issue

«Un vrai délice» - Flux


Les trois 45 Tours réunis formeront fin 2009 une édition vinyle en «Album» comme au vieux temps du 78 Tours où plusieurs disques étaient assemblés en Album pour pallier la durée restreinte de chaque support, l’avènement du 33 Tours ayant marqué de fait la fin de l’«Album» !


contact presse

Jean-Bernard Emery

jb.emery@cinepresscontact.com

Sunday, May 3, 2009

BLIND BLAKE - A BAHAMIAN POSTCARD

BLIND BLAKE - BAHAMIAN SONGS - FIRST CD RELEASE

BAHAMIAN SONGS - CD RELEASE JUNE 29

Blind Blake was from the 30s to the 60s the singer and leader of the house band at the Royal Victoria Hotel in Nassau, Bahamas. His music was a strange mix of old island classics, more recent calypso compositions and american ballads.
Alphonso Blake Higgs, commonly known as ‘Blind Blake’, was born at Matthew Town, Inagua, Bahamas, in 1915. He was adept at string instruments – ukulele, banjo, tenor banjo, six-string guitar – and also played the piano. He lost his eyesight at the age of sixteen and kept pursuing the goal of a career in music and a unique style, a blend of folksong, calypso and early jazz. His recognition grew from 1935 when he recorded for Philco Radio some of his own songs on the political and social life of The Bahamas. His most popular song ‘Love, Love Alone’ (“It was Love, Love alone, Cause King Edward to Leave The Throne”) was based on the love affair of King Edward VIII with Wallis Simpson. He was forbidden to play the song upon the arrival of the Duke and Duchess of Windsor to the Colony but was invited to play the song by the Duke at Government House where he received a standing ovation by the Duke and his party. Blind Blake wrote about sixty Goombay songs starting in the 30s including ‘Run Come See Jerusalem’, based on the effects of the 1929 Hurricane, ‘Jones (Oh Jones)’ and ‘J. P. Morgan’. The traditional song ‘Peas and Rice’, nearly a Bahaman National Anthem, originated during the First World War when the scarcity of imported cooking fats forced the substitution of local coconut oil. And one of the oldest Bahamian song is the tragi-comic ballad ‘John B. Sail’ (later adapted and performed by many artists, notoriously The Beach Boys as ‘Sloop John B.’ on their ‘Pet Sounds’ album). The ‘John B.’ was an old sponger boat whose crew were in the habit of getting merry whenever they reached port. Blake performed for many Heads of State and royalty, such as President John F. Kennedy and PM Harold Macmillan. He performed for tourists at the Royal Victoria Hotel, Dirty Dicks, Blackbeard’s and many other Bahaman hotels and clubs. He gave performances in major american cities. Over the years, many visiting celebrities, such as Mahalia Jackson, Louis Armstrong and Duke Ellington praised Blind Blake for his Bahamian style and his originality. In the 70s and early 80s, Blind Blake’s band was employed by the Ministry of Tourism to play at the Nassau International Airport, giving a musical welcome to arriving visitors. He died in 1985.

Blind Blake fut des années 30 aux années 60 le chanteur du groupe de l’Hôtel Royal Victoria de Nassau, Bahamas. Sa musique était un étrange mélange de vieux classiques de ces îles, de compositions calypso plus récentes et de ballades américaines. Ses musiciens mêlaient thèmes de guitare jazz et harmonies de groupes vocaux à des rythmes antillais, avec pour résultat des enregistrements d’un humour et d’un swing que peu de musiciens, d’aucun continent, n’ont égalés. Alphonso Blake Higgs, connu sous le nom de « Blind Blake », est né à Matthew Town, Inagua, Bahamas, en 1915. Il pratiquait les instruments à cordes – ukulele, banjo, banjo ténor, guitare – et jouait aussi du piano. Il perdit la vue à l’âge de 16 ans et poursuivit le rêve d’une carrière dans la musique avec un style unique, mélange de folk, calypso et jazz. Sa reconnaissance commença en 1935 quand il enregistra pour la radio Philco quelques-unes de ses chansons sur la vie politique et sociale des Bahamas. Sa chanson la plus populaire « Love, Love alone » était basée sur l’histoire d’amour entre le roi Edward VIII et Wallis Simpson. Il lui fut interdit de jouer la chanson à l’arrivée à la Colonie du Duc et de la Duchesse de Windsor mais le Duc l’invita à la chanter à une soirée privée où il fut ovationné. Blind Blake écrivit environ soixante chansons Goombay à partir des années 30, dont « Run Come See Jerusalem », sur les effets de l’ouragan de 1929, « Jones (Oh Jones) » et « J.P. Morgan ». La chanson traditionnelle « Peas and Rice », pratiquement un hymne bahaméen, a son origine durant la Première Guerre Mondiale lorsque la rareté des matières grasses importées pour la cuisine obligea à la substitution par de l’huile de coco. Et l’une des plus anciennes chansons des Bahamas est la ballade tragi-comique « John B. Sail » (adaptée plus tard et interprétée par de nombreux artistes, notamment les Beach Boys avec « Sloop John B. » sur leur album « Pet Sounds »). Le « John B. » était un vieux bateau utilisé pour la pêche aux éponges dont l’équipage avait l’habitude de devenir joyeux dès qu’ils arrivaient au port. Blake joua pour de nombreux chefs d’Etat comme le Président Kennedy et le Premier Ministre MacMillan. Il joua pour les touristes au Royal Victoria Hotel et dans de nombreux hôtels et clubs locaux. Il joua dans les grandes villes américaines. Au fil des ans, de nombreuses célébrités de passage, telles que Mahalia Jackson, Louis Armstrong et Duke Ellington louèrent Blind Blake pour son style bahaméen et son originalité. Dans les année 70 et 80, le groupe de Blind Blake fut employé par le Ministère du Tourisme pour jouer à l’aéroport international de Nassau, accueillant les touristes sur le tarmac de l’aéroport avec un message de bienvenue musical. Ce CD est tiré d’une série d’enregistrements réalisés au début des années 50. Son groupe « The Royal Victoria Hotel Calypsos » comprenait Dudley Butter (guitare, maracas), Chatfield Ward (guitare), Freddie Lewis (guitare lead), George Wilson (contrebasse) et parfois Lou Adams à la trompette. Sa popularité avec les touristes leur permit de trouver un public aux Etats-Unis et ils devinrent une inspiration pour de nombreux musiciens du revival folk. Josh White et Johnny Cash reprirent « Delia », Pete Seeger « Foolish Frog », Dave Van Ronk « Yas, Yas, Yas » et « Run, Come See Jerusalem » fut joué par des dizaines de groupes, sans parler de l’influence de Blake sur Harry Belafonte.

BLIND BLAKE - PREVIEW - EVERETT TRUE

http://www.everetttrue.blogspot.com/

Saturday, May 2, 2009

Le sixième album de Silvain Vanot


"Bethesda" est terminé.
Enregistré au Pays de Galles par Steve Powell (The Stairs, Michael Head, Ella Guru) et mixé par Jacques Ehrhart (Gérard Manset, Henri Salvador, BB Brunes) on y retrouve John Greaves (basse, claviers) ainsi que Renaud Gabriel Pion (clarinette, arrangements) et Iain Templeton, le batteur de Shack.

L'album sortira le 7 SEPTEMBRE en France chez Megaphone/Cooperative Music.
----------------------------------------------------------
'Bethesda' is ready.
Recorded in Wales by Steve Powell (The Stairs, Michael Head, Ella Guru) and mixed by Jacques Ehrhart, it features John Greaves (bass, keyboards) as well as Renaud Gabriel Pion (clarinet, orchestration) and Iain Templeton, Shack's drummer.

The album will be out next Summer through SRD (UK).

Wednesday, March 18, 2009

Tuesday, March 10, 2009

Wednesday, January 21, 2009

Des nouvelles de Silvain Vanot ...

Après six années de silence discographique, pendant lesquelles il a essentiellement composé pour le cinéma, Silvain Vanot va sortir un nouvel album de chansons sur le label Megaphone.
Révélé en 1993 grâce à un premier disque éponyme, il s'est construit au fil de ses cinq albums chez Virgin un monde un peu à part dans la chanson hexagonale, où l'amour courtois côtoyait les guitares saturées et où le folk américain prenait des saveurs de madeleine. Aux côtés de Dominique A. et de Miossec, il a fait partie d'une nouvelle scène française bercée par le rock et indifférente au monde de la variété. Son cinquième album, "Il fait soleil", paru en 2002 chez Labels/Virgin, lui avait permis de toucher un public plus large grâce à la production ample et chaleureuse de Jacques Ehrhart. Il s'est ensuite consacré à la composition pour l'image (films de long-métrage, documentaires). Il a également écrit une biographie de Bob Dylan.